L’incivisme devenu monnaie courante

Les panneaux de signalisation ou les feux tricolores installés sur certains abords des avenues de la ville de Ndjamena, ne sont pas respectées par certains usagés.

Ces feux tricolores qui régulent la circulation et contribuent à limiter les accidents dans la cité capital, sont comme une décoration pour certains citoyens.

A l’exemple de certains moto-taximen communément appelé les clandomen. Ces derniers ne respectent nullement ses feux de signalisation.

Circulant a toute vitesse et s’en fichant pas mal des autres engins qui attendent le ok du panneau avant de circuler.

C’est a cause de ces actes d’incivisme que les graves accidents deviennent monnaie courante, surtout au niveau des ronds-points.

De préciser que depuis le commencement du DNIS , les policiers qui dirigeaient la circulation puis les bouchons sont absents sur ses voix et puff le désordre total s’est installé sur ces voies.

Les autorités concernées doivent appliquer les lois envers ses citoyens qui sèment le désordre sur les routes. Car les filles et fils du Tchad souhaite voir ce pays plus particulièrement la ville de Ndjamena être développé à l’image des autres pays voisins. En commençant d’abord par le respect du code de la route.

Leave a Comment