Dr Hanane Thamik : L’impact global s’avère bénéfique quant aux échanges entre les pays africains et la Chine dans le domaine de la démocratie et de la législation

Dr Hanane Thamik est collaboratrice de CGTN et du magazine canadien États de splendeurs. Originaire du Maroc, elle a déclaré dans une interview accordée à CGTN Français que son pays et d’autres États africains ont accentué la coopération avec la Chine dans plusieurs secteurs du développement. Les domaines de la démocratie et de la législation ne sont pas en reste dans ces échanges.  Ils contribuent à une compréhension mutuelle.

En dépit de la différence entre les systèmes politiques chinois et africains, les échanges entre les pays africains et la Chine dans les domaines de la démocratie et de la législation favorisent un partage d’expériences précieuses, d’apprentissage et de compréhension mutuelle. Tel est l’avis de la Marocaine, Dr Hanane Thamik. « Un aspect notable de cette coopération est l’échange d’idées et de meilleures pratiques en matière de processus législatifs et de modèles de gouvernance. Les pays africains, dont le Maroc, ont eu l’occasion d’observer l’approche unique de la Chine en matière de gouvernance et l’accent mis sur le développement économique tout en maintenant la stabilité politique », a-t-elle indiqué. A l’entendre, ces échanges entre les deux parties ont souvent débouché sur des résultats probants. Les pays africains, a soutenu Dr Thamik, ont été capables d’adapter certains aspects des stratégies de développement de la Chine à leur propre contexte, en particulier dans des domaines tels que les infrastructures, la réduction de la pauvreté et l’industrialisation.

Dans l’ensemble, elle a laissé entendre que l’impact global des échanges et de la coopération entre les pays africains et la Chine dans le domaine de la démocratie et de la législation peut être considéré comme bénéfique. Ces partenariats, selon elle, favorisent le dialogue et la collaboration et contribuent à l’apprentissage et au développement mutuel. Ils dynamisent sur la même lancée la capacité des pays africains et de la Chine à relever les défis complexes de la gouvernance.

 

Leave a Comment