Chine: La démocratie populaire intégrale, un modèle réussi de gouvernance

La démocratie est une valeur commune à toute l’humanité. Alors que de nombreux pays explorent des voies démocratiques adaptées à leurs conditions nationales, la Chine propose une nouvelle approche : la démocratie populaire intégrale.

Ce modèle permet à la Chine de se développer à une vitesse exponentielle et demeure une piste à explorer pour de nombreux Etats en développement.  A la lumière de ce concept, tout le peuple chinois participe aux élections, aux consultations, à la prise de décisions, à l’administration et à la supervision démocratique en vertu de la loi, et gère les affaires de l’État ainsi que les affaires économiques, culturelles et sociales par divers moyens et sous diverses formes conformément à la loi.

La démocratie populaire intégrale promeut une participation directe et active des citoyens dans le processus de prise de décision. Fondée sur le système de l’assemblée populaire, elle permet au peuple chinois de participer largement et en permanence aux activités politiques à tous les niveaux.

En Chine, les membres des assemblées populaires à tous les échelons sont élus démocratiquement. Ils assument leurs responsabilités devant le peuple et se soumettent à son contrôle. Les représentants des assemblées populaires au niveau des cantons et des districts sont élus directement par le peuple, tandis que les représentants aux niveaux supérieurs sont élus parmi les candidats du niveau immédiatement inférieur.

En 2023, il y avait environ 2,8 millions de représentants des assemblées populaires à tous les niveaux. 95 % d’entre eux ont été élus directement par les électeurs. La Chine compte plus d’un milliard d’électeurs.  Dautres formes délections ont également lieu. Les résidents ruraux et urbains élisent des membres de comités communautaires pour gérer leurs propres affaires.  En 2020, tous les villages et communautés urbaines de Chine avaient élu de tels comités, soit plus de 600 000membres.

  Les sessions annuelles de l’Assemblée populaire nationale (APN) et du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) constituent une importante vitrine pour observer et comprendre la démocratie populaire intégrale de la Chine. Chaque printemps, les députés de l’APN et les membres du Comité national de la CCPPC se rassemblent à Beijing lors des sessions annuelles, pour faire entendre la voix du peuple et formuler des suggestions ou propositions pour le développement et le progrès du pays.

Au nom de plus de 1,4 milliard de Chinois, les députés de l’APN exercent le droit de délibération, le droit de faire des propositions, le droit de vote et le droit d’élire. Les membres du Comité national de la CCPPC, issus des divers partis politiques, couches sociales et milieux sociaux, participent à la gouvernance du pays par le biais de la supervision démocratique et de la délibération des affaires de l’État.

Il convient de noter la large représentativité des députés à l’APN et des membres du Comité national de la CCPPC, ce qui leur permet de prendre le pouls du développement socio-économique. Par conséquent, les motions et les propositions soumises se concentrent sur les questions phénoménales et prospectives du développement économique et social de la Chine, qu’il s’agisse de la protection des droits et des intérêts des travailleurs dans les nouveaux secteurs d’activités, des services aux personnes âgées, des soins médicaux ou de l’éducation, du développement vert et bas carbone ou de l’autonomie scientifique et technologique.

La démocratie n’est pas un ornement ou une décoration, mais doit servir à solutionner les problèmes de la population. L’année dernière, les départements du Conseil des Affaires d’État, gouvernement central chinois, ont traité plus de 12 000 suggestions et propositions formulées par les députés et les conseillers politiques nationaux. Près de 4 700 suggestions et propositions formulées ont été adoptées et plus de 2 000 politiques et mesures pertinentes ont été mises en place, ce qui a fortement favorisé le développement de haute qualité de l’économie chinoise et l’amélioration du bien-être de la population.

De 2018 à 2023, le gouvernement central a adopté un total de 18 000 suggestions et propositions présentées par les députés et les conseillers politiques nationaux. 40 % d’entre elles sont devenues des mesures politiques. En somme, la « démocratie populaire intégrale » vise à mettre le pouvoir entre les mains des citoyens, afin de garantir une gouvernance plus juste, transparente et équitable.

De nombreux observateurs estiment que le développement et le progrès de la Chine d’aujourd’hui ne sont pas seulement une réussite économique, mais aussi une réussite du système démocratique. Nadia Helmy, professeure en sciences politiques à l’université égyptienne de Beni Suef, a attribué les grandes réalisations du développement social et économique de la Chine à la démocratie populaire intégrale.

Le monde est multicolore et le modèle occidental n’est en aucun cas la seule voie de développement démocratique. La démocratie populaire intégrale est une approche novatrice pour donner le pouvoir au peuple en permettant une participation citoyenne active, une transparence accrue et une responsabilité politique. Cette approche pourrait offrir des avantages significatifs en termes d’inclusion et de participation citoyenne. Pour reprendre l’experte française Léa Bessis, « si nous voulons bâtir un avenir plus juste et plus équitable, il est temps de considérer la démocratie populaire intégrale. Et c’est précisément cela que la Chine propose ».

Leave a Comment